3 février 2006 – POLeN

Your address will show here +12 34 56 78
• Les boutiques en ligne à la portée des PME – 01 Décision (N°659 – 09/01/2006)Grâce au faible coût des boutiques en ligne en mode hébergé, les entreprises peuvent se lancer dans le commerce électronique sans prendre de risque. A partir de 100 euros HT par mois, une entreprise peut créer une boutique en ligne sans avoir à investir dans une infrastructure technique lourde et onéreuse. En moyenne, les entreprises passent entre une demi-journée et deux jours par semaine à administrer leur boutique (mise à jour du catalogue, suivi de l’activité, et animation du site). La facilité de création de la boutique ne doit donc pas masquer le temps nécessaire à l’administration du site et à la gestion des expéditions.http://01net.com• Messagerie hébergée : plus fiable et moins chère – 01 Décision (N°660 – 16/01/2006)L’externalisation de la messagerie sur un serveur mutualisé chez un spécialiste permet, en général, de diviser le coût et la charge d’administration par deux. La généralisation des connexions haut-débit, le nombre croissant de virus et le spam conduisent un nombre croissant d’entreprises à externaliser leur serveur de messagerie.http://www.01net.com
0

Actualités télétravail, archives, Non classé
Il n’attendait que la validation des documents contractuels par le Syndicat Mixte d’Aménagement et de Développement Economique autour de la RN88 en Lozère. Marc TRUCHON, Ingénieur Conseil en Infrastructures et Aménagements, s’est tourné vers POLeN pour domicilier son entreprise de conseil. A travers un contrat d’occupation du télécentre, il bénéficie désormais d’une domiciliation juridique et peut utiliser ponctuellement un bureau équipé et connecté à Internet.Cet ingénieur de 53 ans, qui travaille beaucoup à l’étranger dans la conception d’infrastructures de communication, était jusqu’à présent basé dans le Cher. Domicilié en Lozère, il est à la recherche d’un site d’implantation définitif lui permettant de mener à bien un projet à plusieurs facettes. Souhaitant poursuivre son activité de conseil en aménagement, il a également choisi la Lozère, et les environs du chemin de Saint Jacques de Compostelle, pour y assurer un accueil des marcheurs. A terme, Monsieur TRUCHON souhaite également se consacrer à une plantation de noyers.Les équipements et les services du Télécentre sont particulièrement adaptés aux activités de conseil. Marc TRUCHON prévoit de passer un à deux jours par semaine à POLeN. La connexion symétrique Internet à haut-débit, les services de la vie quotidienne tels que la reprographie ou la gestion du courrier, les services informatiques (stockage et sauvegarde de données), lui seront bien utiles. Dans quelques semaines, le Télécentre sera doté d’une solution de travail collaboratif qui permettra aux télétravailleurs d’accéder à ces ressources à partir de leur domicile ou de n’importe quel autre site (chez un client par exemple), à travers la connexion Internet.Dans les prochains jours, alors que se met en place le réseau national des Télécentres animé par la Délégation Interministérielle à l’Aménagement et à la Compétitivité des Territoires – DIACT, ex DATAR – POLeN lancera une campagne de communication pour promouvoir ces services au niveau national.Source : POLeN
0

« En novembre 2005, la Préfecture de la Lozère notifiait la décision de la DATAR d’attribuer à la Chambre de Commerce et d’Industrie une subvention de l’Etat pour mettre en place un Télécentre au sein de POLeN. Depuis, l’offre de service s’est précisée, de même que le cadre juridique articulé autour d’une convention de mise à disposition ponctuelle de locaux, par le SMADE RN88, propriétaire de POLeN.Les entreprises employant des salariés qui peuvent travailler sans être présents systématiquement dans l’entreprise, peuvent désormais bénéficier de la mise à disposition de bureaux, à la journée, aux tarifs suivants :Coût HT pour un bureau télécentre de 10 m² – Du 1er au 4ème jour : 25,00 €Coût HT pour un bureau télécentre de 10 m² – Du 5ème au 19ème jour : 15,05 € Coût HT pour un bureau télécentre de 10 m² – Du 20ème au 59ème jour : 9,95 €Les télétravailleurs indépendants peuvent utiliser ces locaux dans les mêmes conditions. POLeN, déjà pépinière d’entreprises innovantes, présente une configuration particulièrement adaptée à l’accueil des télétravailleurs. De sorte que les aménagements nécessaires à la mise en service sont minimes et que celle-ci peut intervenir dès aujourd’hui, sans travaux ou investissements préalables. Après une simple réservation, les télétravailleurs peuvent accéder au Télécentre 24h/24, 7j/7, comme il en va pour les modules de la pépinière d’entreprises. Les bureaux sont naturellement équipés d’une connexion Internet à haut-débit et de postes informatiques et téléphoniques.L’aide de l’Etat, en complément des contributions des membres du Comité de Gestion de le POLeN (Département, CCI, Communauté de Communes de la Haute Vallée d’Olt) va permettre, d’ici quelques semaines, de renforcer l’offre de service. Une plateforme de travail collaboratif en ligne va être mise en place. Cet outil, basé sur les technologies du web, devrait permettre aux télétravailleurs de conserver leur environnement de travail, qu’ils soient connectés à partir du siège de leur entreprise, de leur domicile, ou du Télécentre.La mise en service du Télécentre est également l’occasion pour POLeN de proposer à tous les créateurs d’entreprise qui le souhaitent, la possibilité de domicilier juridiquement leur entreprise. Là encore, les services associés (ré-expédition du courrier, salle de réunion, mise à disposition de bureau, boite vocale,…) sont la véritable valeur ajoutée du dispositif.L’offre de POLeN en direction des entreprises s’étoffe donc encore, en ce début d’année 2006, donnant à cet équipement départemental tous les outils nécessaires pour promouvoir l’entrepreneuriat par les nouvelles technologies.Source : POLeNLiens :Télécharger le modèle de la convention d’accueil des télétravailleurs :http://www.polen-mende.com/dl/convention_telecentre.pdf »
0

archives, Non classé
« Depuis le lancement du concours en 1999, plus de 700 entreprises innovantes ont été créées et, fait remarquable, 87% d’entre elles sont toujours en activité. A cela, deux raisons : l’excellence de leurs projets et l’accompagnement des créateurs d’entreprises.Les 178 lauréats 2005Parmi les 305 projets nominés par les jurys régionaux, le jury national a décidé de récompenser au total 178 lauréats :• 83 lauréats «  »création développement » » – sur le point de créer leur entreprise – qui reçoivent, après création de l’entreprise, une subvention d’un montant pouvant s’élever jusqu’à 450 000 euros destinés à financer jusqu’à 50 % du programme d’innovation de l’entreprise ,• 95 lauréats «  »en émergence » » – dont le projet nécessite encore des phases de maturation et de validation – reçoivent, à titre personnel, une subvention d’un montant maximum de 45 000 euros pour financer jusqu’à 70% des prestations nécessaires à la maturation de leur projet.Les dossiers de candidatures sont disponibles en téléchargement ou auprès des délégués régionaux à la recherche et à la technologie et des directions régionales d’OSEO Anvar.Dûment complétés, ces dossiers doivent être déposés avant le 28 février 2006. Chaque candidat doit préalablement remplir la fiche de candidature en ligne – étape obligatoire.Préalablement sélectionnés par des jurys régionaux, les projets retenus seront présentés devant un jury national, qui établira le palmarès définitif.Les lauréats peuvent obtenir jusqu’à 450 000 euros pour financer leur projet.Source : POLeNMinistère délégué à l’Enseignement supérieur et à la RechercheLiens :Télécharger les dossiers de candidature sur le site du ministère délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche :http://www.recherche.gouv.fr/technologie/concours/2006/index.htm »
0