Entreprises innovantes – POLeN

Your address will show here +12 34 56 78
Actualités, Entreprises innovantes, Initiatives, Projets et entreprises
Accompagnée par Lozère Développement, la SCOP « CODIVORES » a intégré la pépinière d’entreprises innovantes début juillet.

Dernière-née des acteurs lozériens du web, l’agence Codivores regroupe des indépendants du numérique qui répondent à un besoin de coopération par une forme originale d’organisation. Derrière cette jeune entreprise, se cachent 3 associés : Matthieu LAURENT, Christophe FERREBOEUF et Xavier FRAYSSIGNES. Ils nous présentent leur société et nous permettent de faire un peu mieux connaissance avec eux.

Quel est votre métier ?

Matthieu : « Nous sommes une agence de communication globale : c’est-à-dire à la fois digitale et print même si notre cœur de métier est le web. Concrètement, nous aidons nos clients à développer leur notoriété et leur visibilité. Nos prestations vont de la création de sites web, à la création graphique (chartes graphiques, emailing, cartes de visites, flyers) et le webmarketing. Nous sommes spécialistes E-commerce et nous effectuons également du conseil, de la stratégie et de la formation».

Codivores se présente comme une agence de communication coopérative. C’est-à-dire ?

Christophe : « Nous tenons au terme de coopérative car c’est l’essence même de notre entreprise : Codivores est une SARL SCOP (Société coopérative et participative) ».

Pourquoi ce choix ?

C : « Nous souhaitions créer une entreprise participative basée sur la confiance, la transparence et la démocratie avec une équipe solidaire qui participe à la fois à la gestion, aux décisions et aux choix stratégiques de l’entreprise. Cette façon d’entreprendre correspond à notre vision d’entreprise et nos valeurs».

Avez-vous chacun une spécialité ?

M : « C’est ce qui fait la spécificité de notre agence : une spécialité chacun pour une totale complémentarité ! Christophe est le développeur de Codivores : expert Php et spécialiste Magento. Xavier est le créatif de l’équipe, même s’il garde les pieds sur terre en étant aussi développeur front end ! Je m’occupe du référencement naturel et du webmarketing pour développer la visibilité des sites et de la rédaction web ». Comment est née l’idée de vous associer dans ce projet ? Xavier : « Christophe et moi sommes amis d’enfance. Nous avons plusieurs fois créé des projets web ensemble. Matthieu a rencontré Christophe lors d’une expérience professionnelle. Il était la pierre manquante à l’édifice pour créer une agence web complète ! » C : « Le désir de travailler en Lozère et pérenniser notre emploi de freelances est un des moteurs de cette coopérative ». Comment fonctionne votre « trio » ? X : « En dehors de chaque spécificité métier, chacun prend part à la vie de l’entreprise (administratif, comptabilité…). L’idée est encore ici de collaborer. En ce qui concerne les projets, une personne assure la relation client et chacun agit en fonction de sa spécialité ». Qui sont vos clients ? M : « Nous avons des clients de divers horizons : par exemple au niveau local, nous avons créé un site pour un fournisseur d’équipements de communication (http://www.tirex-epi.com/). Au niveau national, nous avons pu réaliser une plateforme collaborative : http://defis-citoyens.fr/, des sites vitrines comme http://cielmonradis.com/ ou des clients encore plus gros comment le Crédit Agricole, LabelHabitation, Picard, McCain… Nous travaillons aussi souvent en sous-traitance de grosses agences de communication parisiennes ».

Afin de faire un peu mieux connaissance avec vous, je vous ai concocté un portrait chinois spécial codeurs ! Si tu étais un ordinateur ?

C : « sans doute un Mac pour Matthieu et Xavier alors qu’un bon PC avec linux serait mon choix ». Un site internet ? M : « www.codivores.com ! Enfin, quand on aura réussi à prendre le temps de le développer !! » Une appli ? X : « Spotify pour s’inspirer et travailler en musique ». Un réseau social ? M : « Twitter pour ses communautés professionnelles, son côté immédiat et succinct ». Une invention ? C : « la roue dont découle les premiers disques durs ».

Liens :

https://www.codivores.com https://twitter.com/codivores https://fr-fr.facebook.com/codivores
0

Actualités, Entreprises innovantes, Initiatives, POLeN, Projets et entreprises
Ce programme collaboratif non marchand, teinté d’agilité, fait figure d’électron libre dans l’univers encombré du capital-innovation.  
Installée au parc technologique de Mende, à côté du Pôle Lozérien d’Économie Numérique – POLeN – AGT édite depuis 18 ans des solutions de pilotage et d’aide à la décision pour améliorer la performance des organisations. L’entreprise commercialise ses solutions auprès d’une cinquantaine d’enseignes, généralement organisées en réseau. Plus de 16 000 points de vente dans le monde sont concernés par l’offre de l’entreprise lozérienne. Le siège social et l’essentiel de l’équipe technique et administrative sont situés à Mende, mais l’entreprise dispose de bureaux commerciaux en région parisienne, au Québec et aux Etats-Unis. C’est justement pour valoriser et renforcer cette organisation en réseau que le dirigeant d’AGT, Laurent DUBERNAIS, a proposé à Lozère Développement de mutualiser des moyens pour promouvoir la Lozère comme destination dédiée à la performance des jeunes entreprises innovantes de la filière numérique. L’objectif de l’entrepreneur lozérien est de favoriser la collaboration et l’innovation entre une entreprise mature, en développement à l’international, et de jeunes startups en devenir. Le partenariat proposé est gagnant-gagnant, car chacun aura intérêt à la réussite de tous.
Pour Sophie PANTEL, qui a pu rencontrer le dirigeant et visiter l’entreprise à cette occasion : « Le Département, avec à ses côtés Lozère Développement, est dans son rôle quand il accompagne une entreprise qui se développe, attire en Lozère de nouveaux talents qu’il faut accueillir dans de bonnes conditions. Cette démarche collaborative, initiée par AGT avec l’appui de l’agence de développement, renforce l’attractivité de la Lozère dans le numérique ».
BLOOM’UP est donc un partenariat unique entre une PME et un territoire qui souhaitent s’ouvrir ensemble à plus d’innovation en renforçant des projets tiers. D’une part AGT maitrise un socle technologique particulièrement adapté aux solutions informatiques professionnelles accessibles à distance (Software as a service – Saas). De nombreuses jeunes entreprises innovantes pourraient accélérer leur accès au marché en collaborant avec les équipes techniques de l’entreprise. D’autre part AGT se caractérise par la spécificité de ses débouchés internationaux dans le secteur du retail.
Pour Laurent DUBERNAIS, Dirigeant d’AGT : « au travers du programme de mentoring et d’accélération Bloomup , AGT cherche à s’enrichir de la fraicheur innovante de jeunes entreprises, tout en faisant bénéficier de l’expérience et du savoir-faire de ses collaborateurs, et de son réseau »
En s’appuyant sur le savoir-faire de Lozère Développement pour promouvoir la Lozère comme destination de projets à caractère économique, et avec le soutien financier de la Communauté de Communes Cœur de Lozère, le cabinet Créative Meeting a imaginé pour AGT l’offre de mentorat et d’accélération de « pair à pair » BLOOM’UP. Le dispositif repose aussi sur la pratique d’activités sportives de pleine nature. Il vise à transposer, auprès des lauréats, l’équilibre sur lequel repose la réussite des entreprises lozériennes, entre performances technique et commerciale et accomplissement personnel.
Pour Laurent SUAU, qui a lancé le programme BLOOM’UP depuis POLEN avec Laurent DUBERNAIS « Il est normal que la Communauté de Communes Cœur de Lozère soutienne ce programme qui vise à renforcer une entreprise du territoire en accueillant à Mende des compétences nouvelles. J’ai immédiatement adhéré à l’originalité de la démarche proposée par l’entreprise ».
A partir du 13 avril et jusqu’au 30 juin, les équipes de startups peuvent candidater à l’expérimentation BLOOM’UP. À partir de septembre 2016, pendant trois mois, un programme hebdomadaire de co-mentoring coordonné par AGT sera proposé aux lauréats. Les équipes lauréates pourront s’installer dans les locaux d’AGT pour faciliter les échanges avec les équipes techniques et commerciales de l’entreprise. Elles disposeront également d’un logement et d’un véhicule, mis à disposition par la Communauté de Communes Cœur de Lozère, partenaire de l’opération. L’opération BLOOM’UP sera présentée à Paris le 25 avril prochain à la Maison de la Lozère, à 17h30.

Source :

http://bloom-up.eu
0

Entreprises innovantes, POLeN
A l’occasion de la remise des prix des « joutes informatiques de Mende », le lycée Emile PEYTAVIN a organisé une conférence sur l’exploration de données animée par l’entreprise AGT, spécialiste de l’informatique décisionnelle.

Le BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations) prépare les étudiants aux métiers de l’informatique. Au cours de leur formation, ils découvrent les techniques de programmation et de mise en place des divers services informatiques.

joutes informatiques Lozère

Depuis plusieurs années, les étudiants de BTS SIO de l’académie se retrouvent et s’affrontent lors d’un concours de création de sites Internet qui se déroule pendant trois journées complètes. Ils travaillent en équipes constituées d’étudiants répartis dans les différents établissements. Il revient à chaque groupe de mettre en oeuvre les moyens de communication nécessaires. Ce concours s’est déroulé du 2 au 4 mars. A l’issu de ce concours, les étudiants se retrouvent traditionnellement pour la délibération, et s’en suit une conférence sur un thème informatique. La conférence informatique, qui a eu lieu le 6 mars, portait sur le thème du datamining (l’exploration de données) et a été assurée à POLEN  à Mende par la société AGT, spécialiste en la matière. Elle a été retransmise en visioconférence aux autres étudiants de l’académie grâce à la solution de visioconférence mise à disposition par la Maison de l’emploi et de la Cohésion sociale de la Lozère.   Lien : http://joutesacademique.btssio.org/ https://www.facebook.com/siomende
0

Entreprises innovantes
  « La Start-up est dans le pré -- Lozère Nouvelle Vie » démontre que l'innovation bénéficie d'un environnement favorable dans les territoires ruraux, où aucune ressource ne manque. Fédérées en Languedoc-Roussillon, par le réseau Synersud, les structures d'accompagnement bénéficient des ressources et des savoir-faire identiques. Les outils, les méthodes nouvelles pour aider à passer d'une idée à une entreprise viable sont faciles à transmettre et concernent tous les projets. © Tous droits réservés - Keywee Production - Octobre 2013 - keywee.fr
0

Entreprises innovantes

Jusqu’au 15 mai, la Région et l’Etat attendent les contributions des acteurs de la recherche et du monde économique pour orienter une part importante du fonds FEDER jusqu’en 2020.

Dans le cadre de la prochaine programmation des fonds europe?ens 2014-2020, l’Union europe?enne attend des re?gions qu’elles e?laborent une strate?gie de recherche et d’innovation de « spe?cialisation intelligente » (« smart specialisation strategy », dite 3S).

Cette strate?gie de recherche et d’innovation doit permettre d’identifier un certain nombre d’activite?s novatrices qui participeront au de?veloppement e?conomique re?gional pour les sept prochaines anne?es. L’e?laboration d’une 3S est un pre?alable a? l’obtention des financements europe?ens (FEDER). Les fonds FEDER seront en partie fle?che?s sur les « domaines d’innovation » remarque?s pour leur potentiel de croissance.

L’enjeu est donc d’identifier les domaines d’innovation pour lesquels le Languedoc-Roussillon dispose d’atouts, et dont les acteurs de terrain (entrepreneurs, chercheurs,…) partagent et proposent une vision commune sur des projets collectifs d’activite?s nouvelles, ge?ne?ratrices d’innovations, susceptibles de cre?er un de?veloppement e?conomique significatif a? moyen terme (a? l’horizon 2020).

Les contributions sont attendues sur le site www.3S-en-LR.com pour faire connai?tre ou faire e?merger des ide?es d’activite?s nouvelles. A l’issue de la consultation en ligne, une synthe?se des contributions sera re?alise?e dans le cadre d’ateliers, et les projets seront priorise?s.

Une quarantaine de thèmes ont d’ores et déjà été identifiés et qualifiés selon leur intensité en emplois et leur intensité technologique, dont une dizaine seulement seront retenus dans quelques semaines.

Certaines thématiques, parmi les plus porteuses, sont particulièrement adaptées aux ressources et aux projets lozériens. Il s’agit des domaines innovants générant une part importante d’activité économique dans la région.

  • Gestion, utilisation, recyclage des ressources en eau,
  • Services et équipements pour une agriculture durable,
  • services et technologies pour l’autonomie et le mieux vieillir,
  • Culture et formation numériques,
  • TIC et environnement,
  • Traitements des données numériques.

D’autres domaines fortement présents dans le département, et particulièrement intenses en main d’œuvre, pourraient être incités à innover dans le cadre des futurs programmes. Il s’agit de « géants endormis », selon les termes de Dominique FORAY, Professeur à l’Ecole Polytechnique de Lausane, et concepeteur de le 3S.

  • Tourisme de nature, tourisme culturel ou patrimonial,
  • Exploitation des eaux,
  • Agriculture biologique.

Inversement, parmi les secteurs connus pour la qualité et la qualité de la recherche disponible dans la région, certains pourraient être accompagnés pour créer des emplois en Lozère. Il s’agit de niches innovantes, générant pour le moment un moindre activité numérique, les « lutins excités » selon Dominique FORAY.

  • Valorisation énergétique de la Biomasse,
  • Télémédecine et e-santé
  • Approches thérapeutiques innovantes
  • Gestion des écosystèmes et biodiversité.

Enfin, le traitement statistique sur la base de plus de 20 critères descripteurs a mis en évidence des domaines d’activité économique et d’innovation moindre, dont certains sont pourtant bien présents en Lozère.

  • Sylviculture et première transformation du bois,
  • Gestion, élimination et valorisation des déchets.

Les contributions possibles jusqu’au 15 mai 2013, ont naturellement vocation à faire évoluer cette cartographie. Lozère Développement à la disposition des acteurs lozériens qui souhaiteraient formuler un projet collaboratif.

Source :

www.3s-en-lr.com

Contact

Sébastien OZIOL, s.oziol@lozere-developpement.com

Un site contributif pour déterminer les domaines d’innovation prioritaires de la région : Lozere Developpement.
0

Entreprises innovantes
L’agence de développement a engagé l’expérimentation d’une cellule de veille et d’un groupe expert composé des partenaires locaux du développement de l’innovation et de dirigeants d’entreprise.

Les stagiaires accueillis depuis quelques semaines à POLeN par Lozère Développement ont commencé par cartographier une cinquantaine de projets portés à leur connaissance pour dégager les grands domaines de veille. Ces élèves de grandes écoles organiseront ensuite une recherche d’information ciblée, sur le web ou dans presse spécialisée à l’aide d’outils informatiques.

Les partenaires locaux et régionaux ont contribué à la mise en place d’un dispositif dont l’intérêt principal est de regrouper des personnes ressources dans tous les champs de l’économie et de l’innovation :

  • Plateforme Technologique de la Lozère,
  • Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère,
  • Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Lozère,
  • Chambre d’Agriculture de la Lozère,
  • Transferts LR,
  • Département de la Lozère.

L’objectif est ensuite de favoriser l’innovation, d’établir des relations, d’établir la confiance, de partager de l’information et d’améliorer l’apprentissage. Plusieurs chefs d’entreprise sont déjà partie prenante. Au fur et à mesure des besoins et des avancées du travail de vielle, le cercle sera élargi à tous les contributeurs volontaires.

Pour Olivier DALLE, dirigeant d’Environnement Massif Central, particulièrement moteur de cette démarche, le développement des entreprises passe le partage d’information : « Nous voulons créer une plateforme d’information, un réseau social ou se retrouvent les compétences, les idées, les ressources au service des PME. Intensifier les échanges ne peut conduire qu’à développer le territoire ».

Ce travail en réseau va tirer profit des usages des technologies numériques qui stimulent le partage et les processus d’analyse. Une plateforme web sera prochaine mise en ligne. Elle sera un support communautaire pour les acteurs du développement économique de la Lozère.

Mais avant cela, la structure de l’information partagée doit se renforcer. Les pôles suivants ont été identifiés : chimie durable et chimie du végétal, éco-matériaux, agro-industrie, santé et bien-être, technologies numériques et tertiaire supérieur.

Source :

Lozère Développement

0