A travers un partenariat avec ADDA Scènes Croisées, POLeN au coeur d’une expérience novatrice de théâtre en réseaux

Alain Béhar et Vicenzo Susca, sont à l’origine d’une création ambitieuse, « Angelus Novissimus » (clin d’œil au tableau de Klee Angelus Novus) traitant des relations qu’entretient l’individu avec le numérique, le temps et l’espace.

Grâce à un système de téléprésence innovant, trois sites étaient reliés par une dizaine de caméras, une douzaine de micros et 3 écrans permettant d’établir de multiples interactions entre eux. Sur chacun de ces sites, il y avait un acteur physiquement présent en lien avec les autres et avec de multiples animations vidéos et sonores.

La représentation encore fragile  a dû composer avec quelques aléas du réseau : quelques pertes de signal et une latence un peu élevée liés à des niveaux inégaux entre les techniques déployées. Si la fibre optique n’a pas posé de problème à POLeN, la connexion ADSL des autres sites s’est avérée instable. Echanger plus que des médias, plus que de l’information numérisée, échanger des sensations, des sentiments, être présent ensemble dans un espace virtuel et faire disparaître complètement les machines, demande encore quelques progrès.

L’expérimentation réalisée le 19 novembre permet d’envisager l’avenir ambitieux que la pièce mérite, car il est désormais possible d’imaginer des représentations distantes en France ou à l’étranger, avec des scènes de tailles et de natures diverses, où tout le monde voit et entend ensemble un seul et même spectacle selon divers points de vue.

 Source : Lozère Développement
Publié dans TIC en entreprise, Toutes les actus